QUE FAIRE DEVANT UN KYSTE DU REIN ?

En fait, dans l’immense majorité des cas, il n’y a rien à faire et nous allons vous expliquer pourquoi.

En fait, dans l’immense majorité des cas, il n’y a rien à faire et nous allons vous expliquer pourquoi.

Définition

c’est une cavité remplie de liquide qui se développe à partir du tissu rénal. Près de 50% des adultes de plus de 50 ans ont au moins un kyste du rein. Ces kystes sont par définition bénins.

SCANNER DE KYSTE

SCANNER DE KYSTE

La fréquence n’a pas augmentée lors des dernières décennies mais la détection par l’échographie est constante ce qui fait croire à une incidence plus importante. Cette échographie est de loin le plus souvent faite pour explorer des symptômes qui n’ont rien à voir avec le kyste découvert

ECHOGRAPHIE DE KYSTE

ECHOGRAPHIE DE KYSTE

Conduite à tenir

La plupart du temps, la découverte est fortuite et le patient ne ressent aucun symptôme en rapport avec le(les) kyste(s).
C’est la raison pour laquelle le plus souvent et de très loin, l’urologue ne proposera aucun traitement de ce kyste bénin qui n’a aucune conséquence négative pour le patient.
Exceptionnellement, un kyste, s’il est très volumineux ou mal placé (au contact des cavités du rein par exemple) peut entrainer des douleurs ou un mauvais fonctionnement de l’organe. Dans ces très rares cas, l’on peut être amené à intervenir, le plus souvent en ponctionnant le kyste pour le scléroser afin qu’il s’affaisse.

PONCTION D’UN KYSTE GUIDEE PAR ECHOGRAPHIE:

PONCTION D’UN KYSTE GUIDEE PAR ECHOGRAPHIE:

SCLEROSE D’UN KYSTE APRES PONCTION

SCLEROSE D’UN KYSTE APRES PONCTION

L’exérèse chirurgicale d’un kyste rénal sous cœlioscopie n’a pratiquement pas sa place en urologie.

  • A part, il ne faut pas confondre les kystes du rein dont nous venons de parler avec deux maladies très différentes et rares:
    La polykystose rénale qui survient presque toujours dans un contexte familial connu et qui est le plus souvent prise en charge par les néphrologues.
  • Le cancer du rein à forme kystique, exceptionnel dont les caractéristiques d’imagerie (échographie et scanner) ne sont en rien comparables au kyste bénin dont nous venons de parler.

En conclusion

les kystes du rein ne sont pas une maladie mais pratiquement une variante de la normale qui augmente avec l’âge, ne nécessitant aucune surveillance et aucun traitement dans l’immense majorité des cas.

Rédacteur Philippe Fiatte

Retour en haut